© 2017 A. Brugel

 

J’aime jouer avec la perception que le public a de mes installations. Je l’amène à regarder autrement ce qui l’entoure. Souvent par le biais du participatif, dans des projets tels que Dessine-moi un OVNI ou Corps In Situ In City, je l’invite à un autre regard sur sa propre corporéité, physicalité. C’est l’exploration, la sensation, l’immersion physique qui stimule mes créations.

En effet, j’explore et questionne au fil de mes œuvres le corps, sa place dans l’espace, son mouvement, les regards qu’on lui porte (intérieurs ou extérieurs) et la perception que l’on en a. Ainsi je façonne, développe des outils, des diversions incitant l’autre (public, participant ou non) à traverser des expériences corporelles.

J’utilise et m’approprie plusieurs techniques: photographie, vidéo et installation, avec l’ambition et le besoin d’interroger un même sujet: la perception du corps et du mouvement face à l’acceptation de notre propre regard critique et celui de l’autre sur qui nous sommes.

Entre intimité et collectivité, mon travail est marqué par un besoin de rentrer en contact direct avec le public, de lui faire prendre part au processus de création. Les productions proposent souvent plusieurs niveaux de lecture afin de les rendre accessibles au plus grand nombre.