© 2017 A. Brugel

 
 
This text will be replaced
 

We observe first, the series of photographs that the dancers translated into movement in the second part. The third part of the video shows the initial moves.The project is to create a tool to facilitate the development of artistic creation in the field of dance. This is a new writing movement, available as a workshop for dancers. Intuitive, it allows questioning of performers including non-professionals in their research of the movement.

Here, a lighting system were disposed on the joints of a dancer. We can see the traces of his movements without personal interpretation as its "body material" is invisible. The movement of the dancer is de-contextualized and makes it "anonymous". Thus, whoever translated this "light writing", can fully appropriate it.

Research will be carried out soon with a motion capture system to de-contextualize the movement in 3D.

//////////////////////////////////////////////////

Nous pouvons observer dans un premier temps la série photographique que les danseurs ont ensuite traduit en mouvement. Le troisième temps de la vidéo nous montre les mouvements initiaux réalisés.

Le projet consiste en la réalisation d’un outil visant à faciliter le développement de la création artistique dans le domaine de la danse. C'est une nouvelle écriture du mouvement, proposée sous forme de workshop à des danseurs. D’emploi intuitif, elle permettra une remise en question des interprètes y compris non professionnels dans leurs recherches du mouvement.

Ici, un système lumineux est disposé sur les articulations d’un danseur. Il nous permet de voir la trace de ses mouvements sans son interprétation personnelle puisque sa « matière corps » est invisible. Le mouvement du danseur est dé-contextualisé afin de le rendre « anonyme ». Ainsi, celui qui traduit cette « écriture lumineuse » peut se l’approprier pleinement.

Des recherches vont être réalisées prochainement, grâce à un système de capture du mouvement, pour dé-contextualiser le mouvement en images 3D.